Itamar Borochov, un trompettiste essentiel # 3 Jazz à Oloron

Samedi 24 juin 21h00, salle Jéliote

Chronique de Dominique Legeay, photos de Thierry Dubuc

Itamar BOROCHOV, trompette
Alessandro LANZONI, piano
Yoni ZELNIK, contrebasse
Francesco CINIGLIO, batterie

Samedi soir le Festival Des Rives & Des notes accueillait le quartet d’Itamar Borochov, une découverte pour certains, un artiste déjà confirmé pour d’autres.

Basé depuis de nombreuses années à New York après avoir passé son enfance à Jaffa en Israël, il a démontré, mais on s’en doutait un peu qu’il devient un trompettiste incontournable de la scène actuelle.  Il met sa technique au service de chorus d’une musicalité immédiate et subtile.

Dans son jeu on trouve autant de force que d’expressivité, un phrasé fluide, l’art du contrepoint, un vibrato splendide. Ses compositions balancent entre la langueur orientale et un hard bop trépidant. Le set est dépouillé, sans fioritures, il conduit son quartet à l’essentiel, l’épicentre de sa musique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *