Un rayon de miel au Fémina

Par Fatiha Berrak, photos Thierry Dubuc

Théâtre “Le Fémina“ à Bordeaux, le mercredi 16 novembre 2016

Norah Jones

Norah Jones – voix, piano, guitare

accompagné des membres du groupe “The Candles“

Josh Lattanzi – Basse

Jason Roberts – Guitare

Pete Remm – Piano

Greg Wieczorek – Batterie

 

Qui ne connait pas Norah Jones ?

Il n’est donc nul besoin de dire qu’elle est, une auteur, compositrice, interprète et actrice. Ses atouts sont fait de charme et de talents auréolés d’un soupçon de mystère, une sorte de poinçon qui ajoute à son charisme naturel et c’est un peu pour toutes ces raisons que l’on retient si facilement son nom dans notre estime. Née en mars 1979 à New York, elle est la fille de Sue Jones et de Ravi Shankar, un illustre sitariste Indien avec qui elle renoue des liens solides après quelques avatars de la vie. Avec son premier album “Come away with me“ sous le label Blue Note qui lui vaut 20 millions d’albums vendus et pas moins de cinq Grammy Awards en 2003 dont celui de la meilleure nouvelle artiste, la jeune femme portée par son succès, qui la propulse dans les hautes sphères et de façon fulgurante, pour Norah Jones, c’est aussi l’heure du vertige des hauteurs qui lui souffle alors le rappel auprès de son père. Il fera preuve d’une réelle présence et la recevra chez lui en Inde pour lui apporter tout son soutien et ses encouragements. Le voyage amorcera également la découverte de sa soeur cadette Anoushka, sitariste comme son père avec qui Nora va dorénavant nourrir une très belle complicité fraternelle …

Son second album, “Feels Like Home“ sort en 2004, le troisième album, “Not Too Late“ sort en 2007 et “The Fall“ quatrième opus en 2009. À ce moment de sa carrière, quarante millions d’albums sont vendus dans le monde entier. En avril 2012 sortie de son cinquième album, “Little Broken Hearts“.

En 2007, elle débute également une carrière d’actrice en interprétant le rôle principal du film “My Blueberry Nights“ de Wong Kar-Wai.

Norah Jones collaborera également entre temps à d’autres projets musicaux très divers, ainsi que de nombreux singles dont le derniers “Carry on“ sorti en août 2016.

Si vous vous demandez quel est son genre musical et bien dites vous qu’il est celui d’une fleur à six pétales teintées de Jazz, folk, blues, country, soul et soft rock, aux essences douces et parfois plus amères au vu de quelques passages autobiographiques.

Son dernier album solo “Day Breaks“ sorti en octobre 2016 est dans la même tonalité que son premier … Un retour aux sources et au piano son instrument de prédilection aux mélodies enveloppantes, pour tous les fans présents ce soir une étoile brille au fond du regard …

tdbh0242-modifier

Tous au “Fémina“ pour Norah, pas une place libre, les frileux n’ont pas à s’en faire il y a ici toute la chaleur humaine en prime.

Il est 20h et quelques poussières lorsque s’installe d’abord un jeune musicien Josh Lattanzi, il ouvre la soirée en posant une sereine voix sur sa guitare sèche puis quelques titres country s’égrainent, tout de suite nous voilà gentiment capturés dans son lasso vocal pour nous conduire au pays des grands espaces, tout le monde y est parfaitement bien, personne ne bronche et les applaudissements sont nourris …

tdbh0253-modifier

Enfin il est temps pour notre magicienne du soir d’apparaitre pour laisser éclater les nombreux cris de joie rehaussés de claquements de mains par son public visiblement totalement charmé …

Il est 21h et pour de la douceur cela commence très bien avec “I’ve got to see you again“, s’en suivront ensuite ses plus grands succès parmi lesquels seront soigneusement glissés les titres de son dernier album “Day Breaks“. Il plane une atmosphère ouatée, baignée de lumières soignées, décidément tous le savent parfaitement bien, ce soir il fallait être là … Norah Jones endosse sa guitare et revient elle aussi sur quelques titres country.

tdbh0249-modifier

Comment ne pas évoquer également le solo de guitare électrique joué par Jason Roberts dont les envolées ont provoqué une salve d’applaudissements, puis la jeune femme nous adresse régulièrement quelques mots en français de sa voix de velours, jusqu’au rappel.

Nous sommes sur un nuage de soie sur lequel un bon génie aurait disposé des rayons de sucre que les touches du piano viendraient éclairer rien que pour nous plaire …!

Toutes les photos sur : http://thierrydubucphotographe.zenfolio.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *