Nola’s news # 37

par Alain Piarou, photos: Irène Piarou

Là encore, c’était un autre rendez-vous à ne pas manquer. Tous les jeudis, le batteur Johnny Vidacovich invite 2 autres musiciens à « jammer » avec lui au « Maple Leaf » et hier soir, c’était le prolifique multi-instrumentiste Mike Dillon.

Johnny Vidacovich - Mike Dillon - Nath Lambertson Trio

Johnny Vidacovich – Mike Dillon – Nath Lambertson Trio

Mike Dillon et Johnny Vidacovich (Astral Project) sont des chefs de file du jazz moderne néo-orléanais. La balance était en train de se faire et Mike Dillon faisait régler par le technicien, le son du micro des tablas. Il jouait donc et Johnny Vidacovitch, installé à la batterie lui a emboîté le pas et tous les deux se sont mis à se répondre et à installer le dialogue et c’était parti pour 2 heures de concert.

Mike Dillon

Mike Dillon

Les 2 complices s’amusaient comme des petits fous, se provoquant sans cesse.

Johnny Vidacovich

Johnny Vidacovich

Le contrebassiste arrivait sur ces entre faits, s’installait tranquillement et, sans réglage, se mêlait à la conversation. L’improvisation se faisait donc maintenant à 3 car il s’agissait bien là de musique improvisée et lorsqu’ils trouvaient une mélodie, tous trois l’exploitait et groovaient.

Nath Lambertson

Nath Lambertson

Ca partait alors dans tous les sens et on passait du free au punk rock, au rap, en faisant de nombreux détours par le be bop et le hard bop avec des moments de rêve. C’est Mike Dillon qui avait pris les choses en main et qui suggérait. Il passait des tablas à ce que j’appelle ses casseroles, à savoir, un nombre considérable d’ objets dont émanaient des sons très précis. Il revenait le plus souvent au vibraphone pour faire des chorus de toute beauté.

Mike Dillon

Mike Dillon

Quel musicien, maître de l’improvisation mais aussi de la musique bien écrite. De l’impro, on allait sur ses compositions et il changeait souvent de tempo mais ses complices le suivaient au doigt et surtout à l’oeil. Ils s’attardaient aussi sur le jazz avec des thèmes standards sur lesquels tous trois participaient amplement et avec brio et grande classe. Un vrai régal ! Pourtant, hier soir, bizarrement, le public n’était pas au rendez-vous. Juste une cinquantaine d’inconditionnels mais peu importe, les 3 musiciens réalisaient toute de même une grande performance. Les absents ont eu tort … comme d’habitude. Mike Dillon est un musicien inclassable puisqu’il touche à tout, que vous devez absolument découvrir. D’ailleurs, on vous en reparlera plus longuement, plus tard.

Mike Dillon

Mike Dillon

A la fin du concert, il invitait sur scène un autre jeune musicien avec qui il partageait le vibraphone pour une série de « questions-réponses » superbes. Le technicien menaçant de « débrancher la prise », on devait se quitter après avoir passé un moment magique.

Mike Dillon & Otto Schrang

Mike Dillon & Otto Schrang

Nous ne sommes pas prêts d’oublier cette soirée. Que d’excellents musiciens !

 

Un commentaire sur “Nola’s news # 37

  1. PIAROU dit :

    Ca donne envie d’être une petite souris pour assister à tous ces bons moments de musique. Vive la musique ! Vive le Jazz ! Vive NOLA ! Enjoy et continuer à nous faire partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *