Nola’s news # 32

Par Alain Piarou, Photos : Irène Piarou

Si vous ne connaissez pas « Astral Project », de grâce, écoutez cette formation qui délivre un jazz de toute beauté.

Astral Project

Astral Project

Ces 4 compères se connaissent depuis de nombreuses années. Steve Masakowski, Directeur du Département Jazz de la U.N.O. (Université de la Nouvelle Orléans) représente aussi une grande famille de musiciens. Sa femme Ulrike est pianiste classique, leur fils Martin est contrebassiste et leur fille Sasha est une superbe chanteuse.

Steve Masakowski

Steve Masakowski

Le guitariste effectue une belle envolée sur, entre autre, « secret sky », pleine de finesse et de sensibilité. Le quartet joue des compositions mais aussi des reprises de Monk. Magnifique intro du batteur Johnny Vidacovich sur « second line » dans l’esprit de la Nouvelle Orléans et chacun prenait sa part, tour à tour avec intelligence et virtuosité. Lorsqu’on regarde Johnny jouer, on pense à un jongleur, à un mime ou à un peintre. Il est démonstratif, certes, mais élégant dans sa gestuelle et tellement efficace.

Johnny Vidacovich

Johnny Vidacovich

On retrouve toujours le contrebassiste James Singleton dans toutes les formations qui privilégient la création musicale. Cet extraordinaire contrebassiste se met toujours au service des autres mais apporte aussi sa créativité au groupe. Il grimace et se donne systématiquement à fond. Un plaisir de le voir et de l’écouter.

James Singleton

James Singleton

Il propose une de ses magnifiques compositions « Cowboy Bill » dont l’intro est tout simplement remarquable. Quand tous les protagonistes ont proposé leur solo, James se lance dans une longue improvisation en utilisant par moment, l’archer. Formidable chorus qui attira de très larges applaudissements. Sur « Open space », c’est le ténor de Tony Dagradi qui était largement mis en évidence. « L’étranger » du groupe, comme le faisait remarquer avec humour, le présentateur, puisqu’il arrive du New Jersey, alors que les 3 autres sont des locaux, se distinguait à son tour par une belle introduction et deux solos bien construits, faisant référence à Billy Strayhorn.

Tony Dagradi

Tony Dagradi

Johnny Vidacovich assurait un drumming en finesse, comme il sait si bien le faire et Steve Masakowski laissait cour à son intelligence de jeu et au son, si particulier, de sa magnifique guitare à 7 cordes, principalement sur une composition lente « Flower is a … ». Ce superbe concert était donné au « Snug Harbor » haut lieu du jazz moderne à Nola, dans une ambiance feutrée. Un concert comme on les aime.

A écouter : Astral Project : « Bleu streak », « Elevado », « The legend of cowboy Bill » et de Steve Masakowski : « Things I live »

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *