Nola’s news # 30

par Alain Piarou, Photos : Irène Piarou

New Orleans est sous le choc. Un de ses musiciens qui montait en flêche a été rattrapé par la grande faucheuse. Travis « Trompet Black » Hill, jeune trompettiste de 28 ans qui remplaçait souvent dans les clubs, Kermit Ruffins lorsque celui-ci était en tournée, est décédé brutalement d’une septicémie provoquée par une infection dentaire, alors qu’il se trouvait, avec son groupe, au Japon. De nombreuses « second line » se sont formées un peu partout, depuis lundi pour lui rendre hommage. « Jazz in the Park » de ce jeudi lui était forcément dédié et l’orchestre du célèbre club « Preservation Hall », le « Press Hall Brass Band » ne manquait pas de jouer, avec beaucoup de respect, à la mémoire de ce jeune néo-orléanais, cousin de Try Andrews (Trombone Shorty), de Glen David Andrews.

Press Hall Brass

Press Hall Brass

Et Comme tout enterrement est joyeux à la Nouvelle Orléans, tout le monde dansait au son des airs traditionnels.

Press Hall Brass

Press Hall Brass

Après quoi, nous ne pouvions manquer le traditionnel rendez-vous que proposait Michael Pellera (Directeur de la classe jazz de Nocca) et ses jeunes étudiants, pour le concert annuel au Snug Harbor.

Nocca Jazz Ensemble

Nocca Jazz Ensemble

Ce septet de jeunes étudiants, de 15 à 17 ans avait vraiment fière allure. Le « chef de file » de cette formation, John Michael Bradford, trompettiste qui joue déjà depuis 3 ans dans la cour des grands menait ses copains d’école d’une façon très humble.

John Michael Bradford (tp)

John Michael Bradford (tp)

Si John Michael a un niveau exceptionnel, les autres ont fait preuve aussi de talent.

Robert Gray

Robert Gray

Le jeune pianiste prenait un long et superbe chorus sur Footprins. Il alternait le piano acoustique et le piano électrique avait brio. Robert Gray échangeait les claviers avec Sydney Blanchard (la fille de Terence), elle aussi âgée de 17 ans et un avenir prometteur. Encore une grande famille de musiciens néo-orléanais en perspective.

Sydney Blanchard

Sydney Blanchard

Tous ces brillants jeunes gens interprétaient quelques standards avec talent et le surdoué John Michael Bradford se taillait un gros succès avec 2 chorus magnifiques sur « Stardust ». Chacun des musiciens réalisaient de belles envolées sur « Dona Lee » et bien d’autres beaux morceaux choisis, toujours encouragés et stimulés par John Michael.

Sydney Blanchard et Robert Gray

Sydney Blanchard et Robert Gray

On peut vraiment saluer Michael Pellera et tous les profs de Nocca pour la formation qu’ils apportent à tous ces jeunes et d’en faire des musiciens reconnus. C’est un moment de bonheur que de voir ces jeunes jouer avec enthousiasme, moment que nous ne ratons jamais et qui, chaque année, nous permet de constater leur évolution. Retenez ces noms, on en entendra parler, encore : John Michael Bradford (tp), Brandon Shelton (alto sax), Brand Carcamo (g), Robert Gray et Sydney Blanchard (claviers), Jud Mitchell (b), Brayden Turner dm).

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *