Nola’s news # 3

Par Alain Piarou, Photos : Irène Piarou

Gregory Agid Quartet

Gregory Agid Quartet

Superbe soirée, en ce mardi, sur Frenchmen street ! Tout d’abord, comme tous les mardis, Gregory Agid et son quartet animent le club « Maison » de 18h à 21h00. Grande affluence pour applaudir ces 4 musiciens qui distillent un jazz à mi chemin entre swing et modern jazz. En effet, les compositions de Greg sont de plus en plus modernes, surtout au saxophone ténor. A la clarinette, il fait toujours un hommage à son mentor Harold Battiste. Bref, excellente mise en condition pour la suite de la soirée.

 

Stanton Moore

Stanton Moore

A 22h30, c’est au fameux et célèbre club, le »Snug Harbor » que nous retrouvions le magicien des baguettes, Stanton Moore. Lors de son premier concert à 20h00, il était en trio mais, pour son deuxième set, il avait invité l’excellent trompettiste New Yorkais, très en vue, Benny Bloom. Magnifiquement accompagné par Gregory Porter Jr à la basse électrique et David Torkanovsky au piano, il proposait ses magnifiques compositions qui donnaient droit à de remarquables solos de batterie. Finesse, élégance et intelligence sont les termes qui qualifient vraiment cet artiste. George Porter Jr nous entonnait 2 chansons de sa composition, de sa voix rauque. David Torkanovsky nous gratifiait de quelques splendides chorus, mêlant virtuosité et humour. L’ambiance de ce concert était bon enfant et Benny Bloom s’intégrait fort bien dans cette configuration, confortant ainsi le plaisir de jouer et de partager. Ils terminaient ce concert par un « welcome to New Orleans » qui faisait lever l’énorme assistance de ce pourtant club sélect et sage d’habitude. 1h30 de concert. Grande classe ces musiciens que je vous conseille d’écouter.

George Porter Jr

George Porter Jr

DSC07301 DSC07309

David Torkanovsky (p) et Benny Bloom (tp)

Mais la soirée n’était pas finie car, en passant devant le club « BMC » quelques (gros) sons attiraient notre attention. Mario Abney faisait son show (et quand je dis show, avec lui, c’est chaud !) avec son nouvel octet. Formidable trompettiste (mais aussi batteur), remarquable showman, excellent danseur d’une vitalité étonnante, il dirigeait de main de maître son octet. Parfois, très jazz (moderne), parfois funky mais toujours explosif. Plusieurs démonstrations de ses compétences en matière de danse qui ne laissaient pas le large public indifférent et il venait même dans la salle inciter les gens à se déhancher. Quelques retours au jazz (pur ?) démontraient de sa virtuosité. Showman, il quittait la scène pour venir  jouer au milieu des gens. Cet extraordinaire et infatigable trompettiste (que j’espère voir un jour chez nous) nous poussait tard dans la nuit dans une ambiance survoltée pour une soirée inoubliable. On en redemande. Bon, OK pour ce soir …!

Mario Abney Jazz Effect

Mario Abney Jazz Effect

DSC07326

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *