Nola News 2014 (24) : Début de semaine tranquille à New Orleans…(quoique…)

Nola, le 09 mai 2014,

Début de semaine tranquille à New Orleans. Mardi, après quelques errances sur Frenchmen, c’est à « Maison » que l’on a débuté la soirée avec le 4Tet de Gregory Agid quelque peu transformé pour l’occasion et surtout à cause des absences de son batteur et du bassiste (Max Moran) partis tous 2 (avec en plus Cliff Hines) en tournée(plusieurs jours à NY) avec Christian Scott. Bon concert tout de même car les remplaçants étaient à la hauteur. Après ça, quelques bribes de concerts par ci, par là et du Blues avec l’excellent Ed Wills à « BMC ». Mercredi, toujours sur Frenchmen, c’est un formidable concert de l’inclassable et excellent guitariste Walter « wolfman » Washington au « d.b.a. » bondé pour l’occasion, car même si il y passe tous les jeudis, les amateurs sont nombreux et sont assurés de passer un bon  moment. Du Jazz au Blues en passant par le R&B et le funk, des musiciens qui répondent du tac au tac … on croirait avoir un disque sur la platine tellement c’est au point et rodé. Encore une excellente soirée. La semaine continue et le jeudi c’est le rendez-vous incontournable sur Congo Square, dans le Louis Armstrong Park et la fête commençait à 17h00 avec le fameux trompettiste, showman James Andrews dans son répertoire de musique néo-orléanaise à la sauce (piquante, bien sûr) funk. Environ 3000 personnes chantent et dansent sur les airs de la série « Treme ». Et puis, devinez qui vient s’inviter pour les 4 deniers morceaux  … ? … Trombone Shorty qui vient faire le bœuf … un délire dans l’assistance et  certains frisent la transe ! Mais c’est qu’ils ne voulaient pas laisser partir tout ce joli monde alors ils en redemandaient et gracieusement les musiciens s’exécutaient. Il fallait tout de même une limite car la soirée n’était pas terminée. Il y a avait, après cela, un autre concert (toujours gratuit, bien sûr) avec cette fois, du Zydeco avec l’extraordinaire Rockin Dopsie Jr et son rupboard. On parlait de showman, eh bien, en voilà un autre ! Une formation qui le suit au doigt et à l’œil, qui fait même quelques chorégraphies pendant que le maître imite James Brown en réalisant quelques grands écarts car il a commencé par du R&B (James Brown, Doobie Brothers), continué par quelques chansons célèbres de Fats Domino que le public reprenait volontiers, pour revenir à quelques thèmes de Treme à la sauce Zydeco … un délire  de plus d’1h30. Après avoir récupéré quelque peu, car on était obligé de gesticuler sur cette musique faite pour la danse … et un taxi plus tard, on se trouvait cette fois sur Oak street, au « Maple Leaf » dans une toute autre ambiance avec le trio du batteur Johnny Vidakovitch. Formation surprenante (sax baryton ou alto, soubasophone et batterie) avec 2 des protagonistes du Brass Band pour une musique totalement libre et improvisée (Dom, j’ai pensé à toi). Johnny lançait un tempo et les 2 autres entraient dans des improvisations monumentales, faisant au passage quelques clins d’œil en restructurant quelques chansons (St James Infarmary). Du grand art et ces gens-là savent tout jouer… la preuve ! Bon, il 02h00, il est donc temps de digérer cette sacrée soirée et de penser à celle de demain…

Alain Piarou

(photo 1 : Gregory Agid, photo 2 : James Andrews, photo 3 : Walter Wolfman Washington)

Gregory Agid James Andrews Walter Wolfman Washington

Photos du 08 mai : James Andrews et Trombone Shorty, Rockin Dopsie Jr, puis Trombone Shorty

James Andrews et Trombone Shorty Rockin Dopsie Jr Trombone Shorty

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *