Nola News 2014 (23) Dernier jour du Jazz Fest, Dimanche 04 mai

Nola, le 05 mai 2014,

Dernier jour du Jazz Fest sous une grosse chaleur et croyez-moi, il ne fallait pas oublier sa casquette car, si comme moi, la moumoute s’est envolée, vous aviez vite fait d’avoir la toiture enflammée ! Bref, même sous la tente Jazz avec ses nombreux brumisateurs, il fallait faire des réserves d’eau ou de sodas … et il a dû s’en vendre de nombreux tonneaux ! 9h00, on démarre la journée avec « The Heritage School of Music Band », 2 Big Band d’école … pas mal du tout. Il faut savoir que toutes les écoles, collèges, lycées, universités ont leur  Big Band … et il faut être dans les meilleurs pour attirer les futurs étudiants. Puis, c’est Calvin Johnson (sax) et son quintet qui prend la suite. Excellente formation ayant un répertoire swing et … très swingant. Grande classe. 13h15, Jessie McBride (p) présente « The next generation » (encore une école et dont il est formateur) et ce sont des jeunes de 17 ans qui forment un Big Band qui tient vraiment la route. Jessie est très actif et mène ses élèves. 14h30, « Blodie’s Jazz Jam » avec de nombreux célèbres buffers (Leroy Jones, Joe Dysan, Khari Allen Lee, Jessie, l’ossature du Dirty Dozen Brass Band, …), bref, beaucoup de monde sur la scène, à tour de rôle ou en même temps pour un show swing/funk d’enfer. Le public était debout et chantait puis dansait. Une ambiance de fête. On approche de la fin et à 16h00, c’est le quintet de Chick Corea qui, devant une tente débordante de monde, sous une chaleur étouffante, présentait sa formation « the vigil » (vue à St Emilion, entre autre) et qui, devant un public conquis d’avance, faisait un hommage émouvant et très applaudit à Paco de Lucia et reprenait, entre autre un morceau de Bud Powell pour finir avec … « la fiesta » qu’il faisait chantait. Le public ravi ne voulait plus le laisser partir et on devait même bousculer le programme pour 2 rappels très intenses. Un super show ! 18h15, c’est Terence Blanchard qui avait la lourde charge de clôturer cette 45ième édition du Jazz Fest devant une salle qui s’est aussitôt dégarnie à la fin du set de Corea (il y avait tout de même environ 800 spectateurs) car, à quelques dizaines de mètres de là, il y avait Trombone Shorty  … lui aussi enfant du pays mais qui bénéficie d’un meilleure côte, surtout au niveau d’un plus jeune public. Mais Terence a bien relevé le défi et, toujours avec sa même formation d’il y a 2 ans, enflammait le public par son jeu particulier et ses musiciens (principalement son pianiste et surtout son saxophoniste) en présentant son tout dernier CD et nous donnait rendez-vous l’année prochaine. Alors, rendez-vous pris.

Alain Piarou

(photo 1 : Blodie’s Jazz Jam, photo 2 : Calvin Johnson, photo 3 : Jessie McBride & the next generation)

Blodie’s Jazz Jam Calvin Johnson Jessie McBride & the next generation

Chick Corea

Chick Corea 3

Terence Blanchard

DSC04693 Terence Blanchard 2

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *