Le jazz dès potron minet…


par Annie Robert

Rencontres pédagogiques à Jazz360
Le Tourne/ Cénac / Monségur

6/ 06 /2017

Dix heures du matin, c’est un peu tôt pour les amoureux du jazz,non ?
Eh bien, pas quand on est à l’école, qu’on a un projet autour du jazz et qu’ on attend un créateur / interprète pour un échange musical de belle qualité…

Depuis huit années maintenant, le festival Jazz360 installe en douceur des curiosités de jazz dans l’Entre deux mers. Depuis huit années également, le collège de Monségur, ses classes jazz avec Rémi Poymiro à sa tête, est partenaire du festival. Et ce goût pour le jazz s’étend…
Il y a trois ans, c’est le CM de l’école du Tourne avec Vincent Nebout qui a rejoint le projet, l’an dernier la chorale TAP de l’école de Cénac avec Caroline Turtaut, cette année enfin le CM2 de Pauline Laffont. Voici donc à présent plus d’une soixantaine d’élèves qui écoutent, apprennent, chantent, travaillent le jazz avec plaisir, avec ardeur depuis plusieurs mois. Ils se produiront en ouverture du festival le 9 juin.
Mais en attendant de monter sur scène, un moment fort va les rassembler : la rencontre avec Vladimir Jelenkovic, jazzmen serbe de 23 ans, en résidence au collège de Monségur, pour écouter de près du jazz, pour de vrai…
Toutes les bonnes volontés se sont rassemblées pour faire en sorte que ce moment si riche soit possible : les municipalités voisines de Camblanes et de Quinsac ont prêté leurs bus, le Tourne a mis à disposition son centre de loisirs, les enseignants ont jonglé avec les autorisations et les emplois du temps. Mais le résultat est là, les enfants sont au rendez-vous, tous sagement assis sur des tapis, les yeux brillent, les questions se murmurent sur les lèvres et les oreilles sont à l’affût.
La rencontre commence, dans un silence attentif par une composition délicate au piano, entre jazz enjoué et mélodie slave qui se développe et se déroule comme un ruban. Un joli moment suspendu. Et puis le dialogue s’installe :
« C’est quoi une résidence d’artiste ? Vous êtes célèbre ? À quoi ça sert la pédale ? Vous jouez depuis quand ? Pourquoi avoir choisi la musique ? »
Rémi Poymiro sert d’interprète, fait les présentations, avec une petite leçon de géographie et d’histoire au passage au passage (la Serbie, quoi, où ? )
Vladimir répond à chaque question avec précision et gentillesse, il explique : chez lui, pas de musicien dans la famille, juste un amour de la mélodie depuis tout petit, pas mal de curiosité pour les musiques traditionnelles…d’ailleurs, une des phrases du premier morceau est bâtie à partir de là. Il est en dernière année au conservatoire, compose des musiques de films ou travaille pour d’autres artistes y compris des rappeurs. Il est venu pour préparer un répertoire tout neuf avec un sextet français.
Un petit intermède musical et les questions reprennent…
« Pourquoi le jazz ? Et vous mettez combien de temps pour composer ? Vous ne préférez pas un vrai piano ? Est ce que le jazz est apprécié en Serbie ? »
Puis place à un chant que tous les enfants ont travaillé pour le concert de vendredi et qu’ils se mettent à entonner à pleins poumons « J’ai perdu mes lunettes ». Wladimir Jelenkovic les accompagne au piano, intercalant une petite impro délicieuse, un vrai échange musical, bien réel, bien concret. De la musique en action .
«  Vous pourriez nous faire un dernier morceau avant de partir ? » demande une élève qui regarde la pendule à regret.
Wladimir choisit un extrait d’un morceau qu’il jouera vendredi prochain et qui se nomme :  «  5+4 =10 », une énigme qui donne l’eau à la bouche et des questions dans les oreilles… Les applaudissements pleuvent et on se quitte à regret après une heure dense et intense qui marquera sûrement des enfants déjà bien sensibilisés au jazz et à la musique en général.

Mais tous se retrouveront vendredi pour le concert scolaire à l’église de Cénac et le concert de Wladimir sur la place de la Roseraie…Comme quoi, en un petit clin d’œil, on peut dire que le jazz n’attend pas le nombre des années, ni les heures de la journée…

https://www.jazz360.fr/festival-jazz360-2017/vendredi-9-juin-2017/

Entrée libre et concert gratuit.