Gypsy Festival à Salles : jour #2

Par Stefani STOJKU ; Photos : ©Philippe MARZAT

Salles, Dimanche 20 Août

L’ambiance est calme sous un soleil bien présent. Le marchand de glaces à la plancha s’installe, et c’est au compte-gouttes que et les festivaliers commencent doucement à montrer le bout de leur nez. Pas de quoi s’étonner, la chaleur se fait sentir, le soleil brûlant sur les chaises.

GYPSY COOKER

dimanche1 - Copie

Les chaises sont encore vides lorsque le premier groupe de la journée se met en scène. Qu’importe ! Les GYPSY COOKER nous proposent d’entrée un menu bien garni, servis d’enthousiasme et de grands sourires. Le ton est lancé : du swing ! Du swing et de l’amour ! De la tendresse et de la bienveillance pour Hagop DEMIRDJIAN, au chant et à la guitare, ainsi tel se veut l’atmosphère de ce beau dimanche.

dimanche2 - Copie

On salue particulièrement la performance du violoniste qui nous traîne et nous entraîne jusqu’au dernier souffle « Korobeiniki ».

SWING DELUXE

Hagop DEMIRDJIAN : Chant, Guitare

Agnès Duteil : Accordéon

Fanny Cabaret : Contrebasse

Et ça continue côté Swing avec ce groupe de musiciens parisiens mené par, maintenant familier, Hagop DEMIRDJIAN. Petit plus, l’accordéoniste, Agnès DUTEIL qui berce les morceaux, alternant valse et swing à coup de « Sweet Sue», « Tutti frutti », « Indigo » ou encore « La vie en rose ».

dimanche 3 - Copie

Le soleil commence doucement sa descente au son d’une accordéoniste, décidément enflammée.

« Stay with me, swing with me » est un appel au public qui y répond plutôt bien !

dimanche 4 - Copie

Et pourquoi pas nous surprendre avec un petit jazzy- Oh, oobee doo-swing « I want to be like you », car oui, ils l’ont fait et ils ont réussi !

LES GOSSES DE LA RUE

Arno Berthelin : Flûte traversière

Nicolas Frossard : Violon

Robin Dietrich : Guitare rythmique

Nicolas Bombard : Guitare solo

Franck Richard : Contrebasse

gosses rue

Cinq musiciens : une harmonie

Une lumière sur ces cinq copains d’humeur festive mais d’une concentration incroyable. Les Gosses de la Rue, ceux sont tout d’abord des Bordelais (enfin quatre d’adoption) dont la passion réunit leur style et background distincts, chacun apportant son cosmos !

robin

Qualité de jeu impressionnant, entre grands standards et compositions persos, c’est sur « Amsterdam » de Jacques BREL que le groupe nous propulse directement dans les étoiles ! La performance d’Arno BERTHELIN, incroyable musicien comme possédé par son instrument nous laisse en suspens, subjugués par son ardeur. De là, s’enchaînent morceaux aussi intenses que déchirants.

frossard

Intense est le mot pour décrire l’interprétation du violoniste Nicolas FROSSARD, tout simplement sublime, notamment sur « Phantom House » ou sa rapidité et dynamisme paressent presque comme irréel. Oui, madame, monsieur, mon cœur bat et il n’est pas le seul.

franck - Copie

Un groupe qui fait son show, propre et haut en émotions.

Ninine GARCIA

Ninine GARCIA : guitare

Eva SLONGON : violon

Mondine GARCIA : guitare

Le dernier et non pas le moindre de ce festival : Ninine GARCIA, accompagné de sa violoniste Eva SLOGON et de son neveu Mondine GARCIA à la guitare.

Ninine GARCIA, nous offre une musique comme il n’en existe aucune autre.

Mondine

Quelques classiques joués mais surtout et essentiellement des compositions du maitre comme « Paquito », « Caporal swing » ou encore « 1940 ».

Eva, la violoniste y pose même ses mots, de sa voix fragile et printanière sur des titres tel que « Eva Swing » ou encore le célèbre « jardin d’hiver ».

mondine 2

La nuit est noire et sous une pluie de remerciements et applaudissements, ce beau weekend se termine, sous les mérites de Michel LEMISTRE, sans qui, nous n’aurions pu répondre à une telle invitation musicale.

Verdict : A peine partis et déjà impatients de revenir ! Vitement l’année prochaine !