« Les chemins de traverse »

Par Annie Robert, Photos : Irène Piarou
Atrisma   Quartier Libre          25 février 2017
                         

Atrisma Quartier Libre 25-02-2017 013

Atrisma

Après cinq jours d’enregistrement sur leur nouvel EP, le trio bordelais Atrisma donne à entendre devant un public venu bien nombreux, leurs toutes nouvelles compositions au Quartier libre. La nuit calme et fraîche est  à l’unisson de leur jazz délicat, onirique par instant, renforcé par des mélodies claires, des structures travaillées, et une énergie sans faille.
Au centre, sagement assis sur son tabouret, Johary  Rakotondramasy et sa guitare rouge carmin, installe tranquillement, souplement, avec tact et subtilité un groove tout en finesse. C’est une merveille de guitariste qui ne cessera pas de dessiller nos yeux et de sublimer nos oreilles, à l’aise dans tous les domaines du jeu.

Johary Rakotondramasy 062

Johary Rakotondramasy

La mélodie suit, elle bavarde avec joie ou romantisme sur les claviers habités de Vincent Vilnet, compositeur de la plupart  des morceaux et hardi combattant de la musique libre. Ca roule, ça discute, le ton est  féroce ou discret. La batterie lance le combat ou l’apaise, calme les ardeurs ou les relance.

Vincent Vilnet 028

Vincent Vilnet

C’est une musique d’évocation, impressionniste et voyageuse qui se déroule et se renforce. On accompagne les circonvolutions des pensées, leurs chemins de traverse, la tension des nerfs, les larmes des muscles fatigués, les vibrations du souffle. Un des morceaux  se nomme «  le voyageur immobile » et c’est véritablement ce qui caractérise ce trio, sa capacité à emporter l’auditeur dans des moments colorés chacun de manière précise, comme des paysages mentaux qui s’animeraient pour nous : des souvenirs ou des oublis, des désirs ou des soucis. C’est tantôt confortable et tonique, tantôt déroutant mais toujours captivant. Les styles se croisent et se métissent.

Johary - Hugo 020

Johary Rakotondramasy et Hugo Raducanu

La marche dans les chemins de traverse peut reprendre, on a le sentiment de suivre leurs pas, leurs idées musicales, dansantes et sautillantes, portées par le groove ou bien tristes et mélancoliques, parsemées d’arpèges.  Ils nous prennent par la main, la ballade est quelques fois ardue, il faut grimper, éviter les roches amères mais le  paysage est là, avec des airs de sable et de prairies, de tempêtes et de hauts fonds. Le travail d’Hugo Raducanu à la batterie est un modèle du genre, varié, créatif, roulant ou soyeux  suivant les besoins. Souvent en contraste, parfois en contrepoint, il ne se contente pas de souligner, il bouscule, ou encadre, relance avec une complicité patente, au service de ses deux compères mais libéré.

Hugo Raducanu 071

Hugo Raducanu

Piano, guitare et batterie, la disposition est peu courante, porteuse de grands avantages (deux instruments harmoniques) mais aussi dépourvue d’une basse permanente. Pas de soucis pour autant, chaque instrumentiste prend en charge cette ligne à tour de rôle, discrètement, sans qu’à aucun moment, on s’aperçoive d’un manque.
Si leur virtuosité à ces trois-là, est bien réelle, elle n’est jamais ostentatoire. Elle est au service du morceau, du moment, de l’intention. Ils ne cherchent pas à nous en mettre plein les mirettes, à nous en donner pour notre argent avec trois milles notes au kilo. Ce  n’est pas un simple jeu cérébral, mais une vraie création pensée et collective, comme une symphonie libre, certes complexe dans ses contre-pieds, ses changements de rythme et de style mais toujours parlante, toujours évocatrice, un vrai ton et un vrai univers.
Le rappel, mâtiné de blues et de rythme des îles, porté quasiment seul par Johary à la guitare, se finira par des accords debussyens au piano et  une  résonance  à la cymbale d’une simplicité parfaite. Une conclusion claire pour une soirée  à circuler dans les chemins de traverse d’Atrisma.
Leur EP sort bientôt ; un conseil : ne le ratez pas !!

Atrisma Quartier Libre 25-02-2017 077

Vincent Vilnet, Johary Rakotondramasy, Hugo Raducanu

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *