JP Perkins Revival défonce le Caillou

par Philippe Desmond.

Le Caillou, vendredi 9 décembre 2016.

En septembre 2015 le Blog Bleu présentait un projet original, celui de deux musiciens qui jouaient ensemble dans les années 60 et qui se lançaient à nouveau sur les planches. Pas du jazz, mais du blues mâtiné de rock et de folk. Mais les frontières sont poreuses entre tous ces styles, nous en parlions hier soir avec Philippe Serra un des co-auteurs du livre « Bordeaux Rock(s) » la bible du genre et grand amateur et connaisseur de jazz. D’ailleurs la chronique évoquée plus haut figure dans le top ten des articles les plus lus du Blog Bleu qui en compte désormais plus de 400 ! Un an après elle est régulièrement ouverte (et les stats ne comptent que les personnes différentes).

Ce projet c’est le JP Perkins Group Revival qui fêtait hier soir le cinquantenaire de la collaboration entre son leader JP Perkins et le guitariste-harmoniciste Dany Ducasse. Ils jouaient ensemble dans la formation «Les Nashmen » en 1966 avant que Perkins ne parte vers une carrière nationale puis internationale dont il évoque les vicissitudes dans sa chanson « Je viens de loin ». Installé à Bordeaux ce premier groupe avait eu pendant quelques temps comme chanteur un jeune homme très discret venu de Nérac, un certain Michel Polnareff. D’ailleurs Perkins n’est pas étranger à la composition qui a révélé le chanteur même si celui-ci a oublié de le signaler…

Mais tout ça c’était il y a des siècles et hier soir au Caillou on fêtait donc les 50 ans de carrière des deux vieux potes. Tout cela avec un répertoire original créé (paroles et musiques de JP Perkins) ou arrangé dans sa quasi intégralité en une année ! Un vrai projet actuel, un réel coup de jeune !

20161209_185419

Répétition

Tout a recommencé en 2015 de façon anecdotique. JP Perkins revenu en France et dans la région a fait appel à Eric Grillard, un artisan, pour des travaux de rénovation de sa maison et quand celui-ci a vu les guitares il a de suite parlé musique avec lui. Pour Eric lui-même passionné et pianiste dans des orchestres de bal l’occasion était trop bonne ; ils jouent un peu ensemble chez JP et celui-ci appelle son vieux pote Dany, un retraité très occupé entre le tennis, le roller, la haute montagne et accessoirement la musique et voilà le revival qui prend forme. Compositions, répétitions, concerts dans des bars, des associations, à la fête de la Musique, le plus souvent à deux guitares, mais hier soir en trio.

20161209_193404

Et de mémoire d’habitués du Caillou on avait rarement vu une telle ambiance ici. Plus une table pour dîner depuis la veille, du monde dans le moindre interstice et une collaboration formidable du public. Les musiciens étaient un peu nerveux car le Caillou c’est pour certains un examen de passage tant la programmation n’y est pas faite de façon aléatoire. Le programme du trimestre à venir est époustouflant. Cet examen, un oral donc, ils l’ont parfaitement réussi et avec mention TB.

20161209_222930

En un an de pratique le duo/trio a pris une épaisseur certaine. Très marquée par le son chaleureux des guitares, JP Perkins à l’acoustique et Dany Ducasse à l’électrique (superbe Epiphone), la 6 cordes et la 12 cordes acoustiques, la signature musicale s’enrichit à nouveau du clavier d’Eric Grillard. De l’Angleterre , évocation de « Radio Caroline » à Valparaiso en passant par Austin Texas, l’Arizona et la Louisiane, El Paso… c’est un véritable road movie qui nous est offert. On y croise « Angela Sex », merveilleuse mélodie, « Chiquita », et bien d’autres. Textes en Anglais et en Français majoritairement avec de vrais histoires, de vraies choses à dire.

Musicalement l’accord des guitares est au top, les nappes de claviers rajoutant de la profondeur. De temps en temps les fulgurances improvisées de Dany à l’harmonica (ouf la touche jazz, les puristes sont sauvés) viennent secouer tout le monde. A propos, musiciens bordelais, attendez vous un jour à le voir surgir sur scène avec vous pour une intervention à l’harmo dont il a toujours un ou deux exemplaires dans la poche, il est coutumier du fait !

En rappel revoilà « Louisiana » à la grande joie d’Alain et Irène Piarou, les fondateurs d’Action Jazz, qui y séjournent tous les ans.

20161209_232932

rappel…une heure après !

Une anecdote hier soir, près d’une heure après la fin du concert, la salle encore bien pleine, tout le monde s’y trouvant bien, le groupe a repris les instruments pour interpréter à nouveau « Arizona » dans son dernier arrangement, pour le plus grand bonheur du public Encore une belle soirée de musique et de partage hier soir au Caillou avec le JP Perkins Revival.

 

A propos, un album est prévu au printemps, on en reparlera.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *