Flashmob Jazzy avec Misses Swing ; quai numéro 1 voix : 3

par Philippe Desmond

IMG_0916

Mercredi 14h30 c’est une heure inhabituelle pour aller écouter de la musique ; qui plus est, dans un lieu original : le hall de départ de la gare Saint-Jean de Bordeaux. Certes certains endroits où jouent parfois les musiciens ressemblent à des halls de gare, ça rentre, ça sort sans s’occuper du concert, mais là c’est bien au sens propre qu’il faut prendre le terme.

On annonce un Flashmob Jazzy et les Misses Swing sont aux commandes. Ce trio inspiré des Andrew Sisters est composé de chanteuses de la région, Florence de Bengy (Mezzo), Laura Arazola (Alto mezzo) et Laura Minaé (soprano), de quoi chanter en harmonie donc, ce dont elles ne se privent pas. Pascal Ducourtioux aux percussions (et bruitages donnant une touche amusante au set) ainsi qu’à la direction musicale et Julien Birot à la guitare (avec une belle « pompe » swing) épaulent le trio.

IMG_0917

Cette formation est en train d’acquérir une certaine notoriété et prépare actuellement son deuxième album. Elle est là cet après-midi dans ce lieu insolite à l’invitation du Musée des Beaux Arts qui pour son exposition temporaire « Bacchanales Modernes » organise ainsi des événements hors ses murs.

Vu la taille imposante du hall il a fallu adapter le répertoire qui est délibérément swing et entraînant sans les ballades plus nuancées habituelles. Le but est d’attirer les voyageurs et les passants voire de les faire danser ; certains vont le faire ; une dame pose sa valise près de moi et s’en va swinguer, beaucoup tapent dans les mains, nombreux sont ceux qui filment et photographient. Un vrai succès de curiosité d’abord puis un succès tout court ensuite ; c’est gagné.

IMG_0929

Le répertoire est mêlé de compositions dont quelques titres Gospel et de standards. « Jericho », « Armstrong » (version Nougaro) « Sing Sing » des Andrew Sisters, le traditionnel « Swing low sweet chariot » … Les versions sont adaptées avec originalité loin d’une facilité confortable et le trio, élégamment vêtu de rouge et noir, a un show bien rodé entraînant souvent le public avec lui. Belle trouvaille que de commencer chaque set avec la fougueuse chanson « les triplettes de Belleville ». C’est gai, ça swingue !

IMG_0928

Spectacle vraiment insolite que d’entendre cette musique ici et une réelle bonne idée que d’amener la culture et le jazz en particulier vers les gens, qui visiblement apprécient. Un moment très sympathique avec Misses Swing.

L’histoire ne dit pas si les musiciens sont repartis avec le « A Train »…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *