Fête de la Musique 2014 à Bordeaux – Scène Action Jazz, la chronique !

PANNEAU

Tous les becs fins vous le diront, en matière de dégustation, la place du palais est déterminante.
Pardon pour le jeu de mot potache, mais, majuscules ajoutées, on a bien vu que le public bordelais le savait. Il est venu en nombre pour goûter aux délices d’un jazz multiple, proposé samedi soir par la scène Action Jazz de Bordeaux Culture, en cette place historique.

La fête a débuté en fin d’après-midi, avec le All Age Band, un groupe formé d’élèves de l’école de musique Do Ré Mi Favols de Carbon-Blanc. Il porte bien son nom, car toutes les générations étaient présentes, en harmonie, pour célébrer avec passion les standards d’un jazz pluriel, du plus classique au plus groove.

AAB 1 AAB 2 AAB 3 AAB 4

All Age Band (© Alain Pelletier – 2014)

La place était chaude pour Le Big Band du collège de Monségur. Ce sont des élèves de quatrième qui étudient le jazz depuis près de trois ans. Le résultat force au respect, tant pour leurs professeurs que pour ces jeunes. Ils sont déjà de vrais professionnels en herbe et il semble que rien ne puisse les arrêter. Pour preuve, la fraîcheur et l’assurance avec lesquelles ils ont abordé des thèmes très variés, allant de Miles Davis à Prince. Excusez du peu !

BBM 1 BBM 2 BBM 3 BBM 4

Big Band du collège de Monségur (© Alain Pelletier – 2014)

Jazzméléon Trafic a ouvert la soirée. C’est un collectif en perpétuel mouvement, que dirige Pascale Martinez avec le sourire et le drive assuré de sa batterie. Une relecture moderne et personnelle des grands standards du jazz fait la base principale de leur répertoire. Comme un jongleur des sons, Philippe Cauvin l’accompagne de ses percussions voyageuses, pendant que Jordan Cauvin sait faire parler cordes et bois précieux de sa superbe Godin. Comme il ne se refuse rien, ce sympathique “workshop” a aussi sa section cuivre et bois formée par Alain Duffort (tp), Thierry Taveaux (sax alto) et Rémy Brown (sax ténor), ainsi qu’un autre gardien du temple rythmique, Fred Villega (b).
Signalons qu’au cours de ce beau concert, Pascale Martinez a eu des mots nécessaires et très justes en faveur des intermittents du spectacle, auxquels Action Jazz s’associe, avec cœur et espoir.

 Pascale MartinezK94A3948JORDAN CAUVINJMT 1

Jazzméléon Trafic, Pascale Martinez (© Alain Pelletier – 2014)

Puis le moment est venu d’un peu d’intimité avec le Marine Garein-Raseta Trio. Au début du set, un puissant walking band se produisait non loin de là, et couvrait leur musique, mais ça n’a pas duré. Marine (chant et piano), Pierre Thiot (sax) et Pierre Lucbert (bat), sont âgés de 17 ans. Ils sont tous les trois élèves du conservatoire de Bordeaux et se sont bien trouvés. Marine Garein-Raseta compose avec un goût certain la plupart des morceaux. Sa douce voix soul-jazz se complait dans cet univers qui flirte aussi avec la pop. Son piano déjà expert en dessine bien les contours. Le trio est un art difficile et Marine doit combler l’espace que Pierre Thiot, dont les phrases élégantes sont encore un peu réservées, parviendra sans nul doute à l’aider à meubler chaque soir un peu plus. Nous avons été impressionnés par les qualités de jeu de Pierre Lucbert qui fait sonner sa batterie en vrai pro. Il y a déjà beaucoup dans son jeu, l’instinct, l’aisance et la musicalité. Suivons-le de très près, il va encore nous étonner !

Pierre Lucbert Pierre ThiotK94A4031MARINE 1

Marine Garein-Raseta, Pierre Lucbert, Pierre Thiot (© Alain Pelletier – 2014)

Mil & Zime avait la lourde tâche de clore cette fête par une musique plus propice à la danse et à la décontraction. Alors que les cieux commençaient à gronder, ils ont entamé un concert plutôt groove où un jazz-funk sensuel et fruité commençait à faire onduler un public encore très nombreux. Les morceaux se succédaient et la chaleur montait. Las, l’orage a éclaté et les gros nuages ont fini par libérer des tonnes d’eau de leurs grosses joues grises, poussant ainsi le public et les équipes aux abris. Grâce soit rendue à Elodie Hurtaud (chant) ainsi qu’à Vincent Madelmont (p), Thierry Tassaing (bat), Julien Paoletti (b), Jean-Luc Peon (g) et Gaël Lafleuriel (sax) d’avoir joué jusqu’au bout. Leur spectacle a été amputé de quelques morceaux, mais qu’ils soient remerciés pour le plaisir qu’ils ont su apporter au public, dont nous faisions partie.

M&Z 1 M&Z 2 M&Z 3 M&Z 4

Mil & Zime (© Alain Pelletier – 2014)

Cette édition 2014 de la fête de la musique a encore été une vraie réussite.
Action Jazz voudrait sincèrement remercier les artistes, venus jouer gracieusement, le public, tous les bénévoles, l’association des commerçants Cailhau en vie, la ville de Bordeaux pour son appui sans faille, la gentillesse et l’efficacité de ses équipes techniques, sans oublier familles et amis. Action Jazz voudrait aussi chaleureusement remercier des personnalités culturelles locales qui nous ont fait l’honneur de venir nous voir et avec lesquelles nous avons eu des conversations riches en perspectives. Merci donc à Patrick Duval (Directeur du Rocher de Palmer), à la mairie de Bordeaux en les personnes de Fabien Robert (Adjoint à la culture), Tiffany Fukuma (Direction générale des affaires culturelles), Virginie Enriquez (Responsable au pôle communication), Lillian Saly (Direction du développement et de l’action culturelle), merci aussi à Françoise Lagaillarde (FIP) et à Philippe Vigier (France Bleu et programmateur du festival “24 heures de swing” de Monségur). Pardon à celles et ceux que nous pourrions avoir oubliés…

Enfin, un remerciement spécial à Alain Pelletier pour les magnifiques photos qui illustrent ce billet.

Et surtout, nous vous donnons rendez-vous l’année prochaine, même lieu, même date, pour de nouvelles dégustations !

Par Dom Imonk

Le 23 juin 2014

K94A3771

Alain et Irène Piarou (© Alain Pelletier – 2014)

3 commentaires sur “Fête de la Musique 2014 à Bordeaux – Scène Action Jazz, la chronique !

  1. Alain Pelletier dit :

    Sur l’iPad aussi c’est super. Merci Dom

  2. domimonk dit :

    Ah ! Super ! Merci surtout à toi Alain !

  3. domimonk dit :

    A reblogué ceci sur domimonk.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *